Un tour du monde insolite avec un bateau 100 % écologique

0

Nombreux sont ceux qui se lancent un défi incroyable, c’est le cas pour celui-ci dont l’objectif consiste à effectuer le tour du monde avec un bateau. Cela peut apparaître anodin, mais il est important de préciser qu’il sera 100 % écologique.

Il s’agit du premier bateau à hydrogène en mesure de réaliser une telle prouesse

Si certains vacanciers choisissent la location de péniche sans permis pour se divertir, d’autres se lancent des défis révolutionnaires. Les fans de bateaux auront sans doute le loisir de suivre les péripéties d’Energy Observer, car son fonctionnement est très insolite. En effet, ce navire souhaite effectuer un tour de monde, cela peut apparaître comme anodin, mais la réalité est bien plus jouissive, son système sera différent. Il sera ainsi le premier modèle en mesure d’utiliser une énergie mixte et de l’hydrogène. Pour les fins connaisseurs, ce mode opératoire est relativement intrigant puisqu’il sera le premier à être 100 % écologique.

Vérifier le potentiel des énergies renouvelables grâce à un système ingénieux

Tout au long de cette péripétie, il sera en totale autonomie, cela montre que les prouesses technologiques peuvent devenir très intéressantes, elles permettent aussi de supprimer d’autres désagréments liés à la pollution. Il s’agit sans aucun doute d’un atout majeur puisqu’il s’intègre parfaitement dans les tendances actuelles. Les politiques du monde entier tentent de trouver des solutions pour abaisser le plus rapidement possible cet impact néfaste sur l’environnement. Les humains sont invités à réduire toutes les émissions de CO2 et les particules fines. Ces dernières deviennent problématiques lorsque des pics de pollution sont identifiés dans les grandes villes, d’où l’intérêt de réduire la vitesse des voitures ainsi que leur nombre pendant ces fameux pics.

Conçu à Saint-Malo, il commencera son périple à Paris

De ce fait, ce premier navire à hydrogène retient toutes les attentions, car Energy Observer montre que la transition énergétique est tout à fait possible. Cela encourage les politiques à développer des systèmes respectueux de l’environnement à l’aide des technologies du futur. Ce bateau fait ainsi la Une de l’actualité puisque la conception a été effectuée à Saint-Malo. Il larguera les amarres dans la capitale française puis il entamera son périple grâce à Victorien Erussard. Le navigateur doit montrer qu’il est tout à fait envisageable de réaliser un tour du monde à l’aide des technologies novatrices. Si le résultat est à la hauteur des attentes, il y a de grandes chances pour que ce navire puisse donner des idées à d’autres.

Une épopée grandiose qui demande tout de même six années

Il faut noter que cette aventure sera importante puisqu’elle est programmée pour six années. Le navigateur fera équipe avec Jérôme Delafosse, que les adeptes de télévision ont déjà pu croiser à travers divers reportages. Jusqu’en 2022, le duo voudrait ne pas avoir recours à une seule goutte de carburant fossile, le défi est donc colossal, mais l’enjeu est majeur. Les scientifiques commencent à évoquer cette Odyssée comme un périple grandiose qui se situe pratiquement à mi-chemin entre Calypso et Solar Impulse. Bien sûr, les deux aventuriers ne seront pas en vacances puisque le catamaran est pratiquement similaire à laboratoire. L’objectif consiste à identifier le potentiel des énergies renouvelables en utilisant par exemple des panneaux solaires ou encore la force du vent. Victorien Erussard a d’ailleurs dans une interview résumé son exploit en une seule phrase :

C’est un tour du monde au service de la transition énergétique.

Le voyage d’Energy Observer sera composé de 101 escales et le duo pourra contempler avec ferveur près de 50 pays. Les amoureux des bateaux pourront admirer son navire en France puisqu’il a prévu 12 arrêts jusqu’à Monaco.

Partager >>