Nice : pour le développement de la zone de couverture des scooters électriques

0

Le free floating commence à avoir de l’ampleur en France, notamment à Nice. Les scooters électriques font de plus en plus parti du quotidien des azuréens avec le principe du libre-service. Plusieurs prestataires, notamment des starts up sont en train d’élargir sa zone de couverture dans la cité phocéenne. Il y a ceux qui ont doublement développé leur kilomètre carré. Pour certain, le nombre de scooters qu’ils utilisent sont également revus à la hausse. Malgré l’émergence de ce moyen de transport, il existe toujours des failles à surmonter dans l’Hexagone.

Le free floating à Nice : comment ça marche ?

Depuis quelques temps, les moyens de locomotion ont connu une innovation importante avec l’avènement du free floating en France. Les engins électriques comme les scooters, les vélos et les overboards sont de plus en plus appréciés.

Ce nouveau mode de transport a commencé à circuler dans la capitale. Et cela s’est répandu dans tout l’Hexagone. Pour se faire, les locataires doivent passer par des zones où des scooters électriques sont stationnés. Grâce à une application dédiée, chaque personne peut savoir l’emplacement exact d’un engin. Parfois, on peut trouver des véhicules presque à chaque ruelle.

La cité phocéenne a été l’une des villes ayant bénéficié de ce libre-service en début d’année 2018. Aujourd’hui, pas mal de starts up s’exercent dans le free floating dans cette zone touristique. Les scooters électriques couvrent pas de mal de kilomètre carré à Nice. Manifestement, il y a des zones que ces engins électriques ne peuvent pas traverser dans la côte d’Azur. Mais, les entreprises essaient de développer leurs activités en élargissant sa zone de couverture.

Pour l’accroissement de la zone de couverture à Nice

Déjà présent à Nice il y a quelques mois, les scooters électriques sont très prisés. Les starts up sont sur le point de couvrir une très grande partie de la cité phocéenne. Si au début Cityscoot, un des starts up du free floating, n’a couvert que 19 km2 de la partie azuréenne. Aujourd’hui, il est en train de doubler sa mise avec 38 km2. Cela s’explique par une hausse de la demande incessante de ce mode de transport qui attire la majorité de la population. Voici donc une liste de quelques villes avec lesquelles Cityscoot a élargi sa zone de couverture :

  • Palais Nikaïa, c’est un site situé dans le Var.
  • Stade de l’Allianz Riviera, c’est une zone qui est très traversée surtout en période de championnat de foot ou bien lors des rencontres de la Ligue 1.

Depuis le début du mois de novembre, Cityscoot a donc réussi à couvrir une large zone. Désormais, plus de 168 000 niçois profitent des scooters électriques s’ils étaient que 69 000 au départ. Le nombre de personne pouvant bénéficier de ce service a donc été doublement augmenté et peuvent également profiter des 500 véhicules déployés par cette entreprise. Comme toujours, la question sur ce genre de service se pose toujours face à la sécurité des engins qui sont souvent abandonnés par les utilisateurs.

Partager >>