Eleague Major pendant le Counter-Strike d’Atlanta : Mauvais départ des Français G2 et EnVyUs !

0

Le tournoi sur CS:GO a démarré ce dimanche dernier à l’Eleague major d’Atlanta. Il y a eu au total 16 équipes dont deux sont françaises : le G2 et l’EnVyUs. En plus d’être parmi les outsiders, ces deux équipes vivent mal la compétition à cause des rumeurs qui planent autour de leur avenir.

Counter-Strike : que ce passe-t-il pour G2 et EnVyUs pendant l’Eleague major ?

Une rumeur a été lancé comme quoi, les meilleurs joueurs des deux équipes français EnVyUS et G2 reformeront, après le tournoi, une autre équipe. Cette rumeur ne fait que donner mauvaise foi à ces deux équipes qui sont déjà considérés comme outsiders durant ce tournoi.

Le favori CND n’a pas hésité à dévoiler le fond de ses pensées sur les deux équipes, ce tournoi sera surement la dernière fois ou chaque équipe jouera ensemble. De son côté, le caster d’O’Gaming lance : « Mentalement, elles pourraient très vite lâcher. »

Les Français s’inquiètent sur ce qui pourrait arriver à leurs compatriotes. Comme pour se  donner confiance, EnVyUs reporte les WESG et le plus gros  prize-money mis en jeu sur Counter-Strike. Le contexte prédominant laisse tout le monde dans le doute.

Counter-Strike : G2 et ENVyUs rassurent ses fans à l’Eleague major :

Les deux équipes essayent de rassurer tant bien que mal leur fan :

« Dans le sport, les changements anticipés font partie du quotidien et ne doivent pas altérer la dynamique d’une équipe. L’eSport n’échappera pas à ce type de situation. Je suis vraiment satisfait de la mentalité des joueurs. A l’approche d’une telle compétition, l’état d’esprit et cette dynamique sont des paramètres décisifs et de ce point de vue, nous sommes prêts. »

Les joueurs rassurent qu’ils sont prêt. Rappelons quand même qu’ils ont été victorieuses la semaine dernière pendant la compétition en Chine.

Faire abstraction du contexte se révèle être leur système d’attaque : la victoire au WESG leur a donné du courage. Dans un autre sens, comme ils ne sont pas considérés comme favoris, il ne subisse aucune pression. Ils rassurent ses fans en lançant : «On va tout faire pour gagner ce Major ».

Les deux équipes concernées ferment les yeux sur toutes ces rumeurs en essayant d’y faire abstraction. Les deux managers : Jérôme «NiaK» Sudries de G2 et Jordan « Next » Savelli de EnVyUs refusent catégoriquement d’aborder le sujet.

 

Partager >>