Loi Hoguet Immobilier 2018 : Vers un meilleur encadrement du secteur

0

Le secteur de l’immobilier évolue. Et les différents dispositifs en vigueur n’arrêtent pas de faire objet de reformes. Depuis quelques temps, la loi Hoguet se trouve sur la ligne de mire du gouvernement, cette loi qui régissait déjà le métier de l’immobilier depuis 1970 et qui vise à améliorer la gestion locative. Datant d’il y a plusieurs années déjà, il semble nécessaire d’effectuer quelques mises à jours afin de rendre les contextes plus actuels.

Loi Hoguet : qu’est-ce qui va changer ?

Dans l’intention d’améliorer davantage le secteur de l’immobilier, des mises à jour ont été apportées sur la loi Hoguet, une loi qui a été instaurée il y a plusieurs années de cela. Le marché immobilier étant en pleine évolution, de nouveaux types de transactions immobilières voient le jour. On peut parler entre autres du AirBnb, mais également le versement du prix de l’acquisition immobilière à l’agence au moment de la vente. En effet, la prolifération des acteurs en locations saisonnières attire particulièrement l’attention des autorités, qui recherchent alors un moyen de mieux maîtriser le secteur.

Face à ces changements, la loi Hoguet sur medias-France-Libre va être mise à jour afin de suivre les tendances du moment. Le but est de mieux suivre l’évolution du numérique ainsi que l’apparition de ces nouveaux acteurs. Ainsi, les reformes ont été ajoutées à la loi Alur, puis à la loi Hamon, et vient ensuite la loi Macron.

Les autres lois qui régissent les transactions immobilières

Mis à part la loi Hoguet, plusieurs autres lois ont vu le jour afin de mieux encadrer le secteur. Parmi lesquelles ont peut citer la loi Pinel, qui régit le secteur de l’immobilier locatif dans le neuf, mais également dans l’ancien rénové. On peut aussi du dispositif Malraux, qui permet aux investisseurs de faire profiter de défiscalisations intéressantes, pour faire de bons investissements.

Partager >>